L'hippodrome centenaire de Beyrouth menacé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hippodrome centenaire de Beyrouth menacé

Message par gebouye le Lun 21 Mar 2016, 07:36

Je ne suis pas fan des courses de manière générale mais cet hippodrome reste quand même un sacré monument ...

L'hippodrome centenaire de Beyrouth menacé


À l'aube de son centenaire, le champ de courses construit en 1916 par les Ottomans, lieu emblématique au Liban, risque de disparaître faute de rentabilité et d'investissement.

C'est une partie du patrimoine libanais qui pourrait disparaître. L'hippodrome de Beyrouth a été témoin de toutes les guerres qui ont embrasé le Liban mais, à l'aube de son centenaire, ce lieu emblématique est menacé de disparition faute de rentabilité et d'investissements. Construit en 1916 par les Ottomans, le champ de courses entouré de ses écuries est l'un des derniers espaces verts d'une ville défigurée par le béton.

«La municipalité (propriétaire de l'hippodrome) refuse d'investir, en avançant à chaque fois un prétexte différent et ceci nous inquiète énormément», déclare Nabil de Freige, propriétaire d'une écurie et secrétaire général de la Société pour la protection et l'amélioration de la race chevaline arabe (Sparca). Or selon Nabil de Freige, qui est ministre des Réformes Administratives, si l'hippodrome cessait d'exister c'est toute la tradition d'élevage qui serait menacée, alors même que le pays possède de très beaux chevaux.

«Ce lieu fait vivre entraîneurs, jockeys, lads, palefreniers, employés, vétérinaires, éleveurs et agriculteurs, au total 1.500 familles et tout cela va disparaître», craint-il. Selon la Sparca, le champ de courses est aujourd'hui déficitaire. Avant la guerre civile (1975-1990), il était le seul de la région à organiser des paris, et les courses qui s'y déroulaient deux fois par semaine engendraient des mises totales d'environ 500.000 dollars hebdomadaires.

Mais à cause de la guerre, «le nombre de chevaux est tombé de 1.500 à 350. Les courses ne se déroulent donc plus qu'une fois par semaine et le total des mises n'est plus que de 150.000 dollars» par semaine, regrette le directeur de l'hippodrome, Nabil Nasrallah. Une somme «qui ne pèse pas lourd face à ce qu'il pourrait rapporter» aux promoteurs immobiliers, souligne-t-il. L'hippodrome s'étend sur 200.000 m2 au cœur de la ville, soit une mine d'or potentielle.

Un lieu emblématique du patrimoine de Beyrouth

«Si l'hippodrome ferme, quelle garantie y a-t-il que cette parcelle ne sera pas bétonnée?», s'inquiète Nabil de Freige. Le maire sunnite de Beyrouth, Bilal Hamad, se dit lui prêt à investir si l'endroit devient «un lieu ouvert à tous les habitants». «L'hippodrome fait partie du patrimoine de Beyrouth, pourquoi serait-il réservé seulement aux parieurs?», déclare-t-il, tout en restant réticent à financer un lieu où se pratiquent des paris d'argent, contraires à l'islam.

Il affirme avoir élaboré un projet appelé «Beirut Central Park», qui vise à transformer l'intérieur de la piste en terrain de golf avec un lac artificiel, en plus d'une école d'équitation. Cette idée n'est pas du goût de Mohammad Ayoub, directeur de l'ONG Nahnoo. «Un terrain de golf, c'est un projet pour les riches. En plus, comment faire un lac artificiel alors que nous souffrons du manque d'eau?». Selon lui, «la mairie veut faire un projet commercial onéreux pour le confier à une entreprise privée».

Avec la fin de l'hippodrome, c'est un pan de l'histoire libanaise qui pourrait disparaître. En témoigne un mur criblé de balles, où le temps n'a pas effacé le symbole vert et rouge de la Légion étrangère et sa devise «Calme dans la tourmente», peints en 1982 par des soldats français de la Force multinationale.

Le lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Géraldine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
gebouye
Admin

Messages : 5243
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum