La vision chez le cheval ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vision chez le cheval ...

Message par Jean le Sam 21 Mar 2015, 19:13

extrait de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


ANATOMIE : LE CHAMP VISUEL



Que peut voir un cheval ?

Le cheval a de grands yeux situés sur les côtés de la tête, qui lui permettent de regarder autour de lui sans tourner la tête. Cet emplacement des yeux est d'ailleurs très habituel chez les herbivores qui sont  capables de scruter le moindre mouvement d'un éventuel prédateur tout en broutant.


Chez les carnivores, les yeux sont très rapprochés et se trouvent à l'avant de la tête. Les carnassiers ont une vue binoculaire grâce à laquelle ils peuvent évaluer la distance de leur proie. Ces derniers sont également en mesure de distinguer des mouvements à très grande distance.


Le cheval dont le champ de vision binoculaire est limité, a du mal à évaluer les distances. Il peut toutefois détecter des mouvements à une distance suffisamment éloignée.


Un cheval a deux coins morts, l'un derrière la tête et l'autre devant le chanfrein.


Il est donc incapable de voir le bout de ses naseaux. Le bout du nez est toutefois recouvert de poils tactiles qui sont essentiels pour la reconnaissance de la nourriture et d'autres objets.

Il est important que le propriétaire sache ce que son cheval voit ou ne voit pas.


Il ne faut pas approcher un cheval par derrière ou par devant, il risquerait de s'effrayer. Etant donné que les globes oculaires d'un cheval sont légèrement saillants, ils sont très vulnérables.


C'est pourquoi, le cheval protège ses yeux de façon naturelle en secouant brusquement la tête à la vue d'un objet inconnu ou à l'envol d'un oiseau.


Ce réflexe naturel est dû au fait que l'animal est incapable de voir devant lui. Bien que le cheval soit en mesure de voir l'objet qui l'effraie, il est incapable d'en évaluer la distance. Afin de mieux voir les objets inconnus, le cheval tourne souvent la tête de façon telle qu'il puisse les voir avec les deux yeux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le cheval "fait avec" cette vision latérale borgne destinée à voir venir le danger de loin. Mettez-vous à sa place. Vous comprendrez mieux certaines de ses attitudes, et vous l'approcherez plus facilement :

- Sa vision monoculaire latérale lui permet de localiser des objets, mais pas d'apprécier leur distance. Cela explique ses brusques réactions quand un objet se déplace dans ce champ de vision latéral.

- Le cheval ne remarque rien si l'on reste immobile. En liberté dans un pré, il cherche en permanence à percevoir des évènements nouveaux. Il bouge la tête pour changer les distances optiques (il met au point).

- Face à un danger potentiel, son instinct de fuite est le plus fort, mais il en profite pour analyser la situation sous plusieurs angles et se rassurer. Dans un pré, si vous vous approchez trop vite, il fuit, analyse le danger et s'arrête.

- Sa vision de loin est toutefois bonne.

Cette vision panoramique est bien adaptée à la course, puisqu'elle lui permet de percevoir à peu près tout le paysage, à défaut des détails. Elle lui évite de percuter un obstacle : un cheval au galop évite toujours les hommes.

Comme le borgne, il s'adapte en prenant des repères. D'où l'importance de l'habituer à un maximum de situations quand il est jeune.

Perception de près :

Le cheval ne voit pas les choses aussi nettement que nous :

- Pour regarder une personne ou un objet avec attention, il tourne la tête pour bénéficier de sa vision binoculaire. Souvent, un cheval débutant en courses tourne beaucoup la tête pour analyser les détails de son nouvel environnement.

- Il a besoin de baisser la tête pour voir le sol devant lui, et ce qu'il mange.

- Les dimensions de l'œil le rendent sensible à la lumière. Le cheval perçoit la limite entre la lumière et l'ombre comme un obstacle, comme un conducteur ébloui par le soleil qui rentre sous un tunnel. Il faut en tenir compte, par exemple, quand on l'approche, le déplace ou l'embarque dans un van.

De près, il s'aidera de l'odorat pour compléter sa perception des situations. Il faut accepter de se laisser sentir, renifler. C'est la manière du cheval de "voir" les choses !

ANATOMIE : LES COULEURS

Un cheval est-il capable de distinguer les couleurs ?

Des tests ont démontré que, contrairement à certains animaux tels que la vache ou le chien qui n'aperçoit que les nuances de gris, le cheval est capable de distinguer les couleurs.

C'est ainsi qu'il voit parfaitement le vert et le jaune et qu'il différencie moins le rouge et le bleu du gris de la même intensité.

La vision des couleurs est assez limitée chez le cheval: il peut distinguer le jaune et bleu du gris mais difficilement le orange et le rouge.

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ANATOMIE : LES MOUVEMENTS

La perception des mouvements par le cheval.

Il est aussi beaucoup plus sensible que nous aux mouvements. Cela explique que son attention soit plus facilement attirée par un mouvement lointain ou qu'il prenne peur en réaxtion à un mouvement brusque.

Animal de plaine, le cheval a besoin de plus de temps que l'homme pour habituer son oeil à la pénombre lorsqu'il vient du soleil et inversement. Il reste donc aveugle ou ébloui plus longtemps que nous. Dernière différence : l'oeil de l'homme est capable d'accommoder, c'est-à-dire de faire la mise au point : la netteté. Celui du cheval n'a pas cette possibilité.

Il est, en revanche, pourvu d'un système qui ressemble à des lunettes à double foyer. Il voit de loin avec le bas de sa rétine et près avec le haut. Cela signifie que le cheval doit souvent lever ou baisser la tête pour faire la mise au point et avoir une vision nette de ce qui l'intéresse. Ainsi, il lèvera la tête pour voir au loin et la baissera pour observer un objet proche comme un obstacle. Les cavaliers qui bloquent l'encolure de leur cheval pénalisent donc non seulement son balancier, mais aussi sa vision...

Les expériences du chercheur Grizmek ont d'ailleurs révélé que le cheval distinguerait mieux certaines couleurs (jaune, vert) que d'autres (bleu, rouge) mais aussi certaines nuances (claires ou non). Bien sûr, il distingue également les formes, ce qui explique les différences de réactions d'un étalon selon qu'il est mis en présence d'un mannequin imitant la forme d'une jument, ou de silhouettes d'autres espèces animales.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il semble faire la différence entre deux êtres humains connus non seulement en fonction de leur tenue mais aussi en fonction de leur visage. Une étude récente, menée par l'éthologue Evelyn B. Hanggi, a d'ailleurs montré que les chevaux étaient capables d'opérer la discrimination entre certaines catégories de formes jusqu'à les reconnaître à travers des associations.

Mieux encore, Marthe Kiley-Worthington a mis au point un apprentissage de formes (en l'occurrence, des chiffres) et de couleurs qui permet de faire associer au cheval des mots et des symboles. Toutes ces informations procurées par sa vue, qu'elles soient instantanément utilisées ou non, sont enregistrées par le cerveau, constituant une sorte de "banque d'images": c'est la mémoire visuelle, extrêmement développée chez le cheval. En s'enrichissant au fur et à mesure, cette mémoire lui dicte souvent ses réactions, lui sert d'expérience, positive ou négative, et de support à divers apprentissages.
avatar
Jean
Admin

Messages : 6532
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vision chez le cheval ...

Message par Jean le Dim 22 Mar 2015, 07:25

En voyant les dernières images on peut mieux comprendre la réticence du cheval à rentrer dans un van fermé au bout et donc sombre, très sombre pour lui ! D'où la nécessité de bien éclairer le fond en ouvrant une porte ou avec un plafonnier assez puissant !
avatar
Jean
Admin

Messages : 6532
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vision chez le cheval ...

Message par patou74 le Dim 22 Mar 2015, 07:34

Cela pourrait-il expliquer que Hilke se comporte bien lorsque l'on croise des voitures mais elle chauffe, redresse très haut l'encolure, fixe dès qu'elle voit les voitures rouler au loin ???? j'avais peur d'un problème de vu mais en lisant ce document, je me pose des questions du coup ??!!!!
avatar
patou74

Messages : 2204
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vision chez le cheval ...

Message par Jean le Dim 22 Mar 2015, 07:44

C'est vrai qu'on arrive à mieux comprendre les réactions en sachant quelle est la vision moins performante que la notre par certains côtés.
Il faut également tenir compte de l'analyse que nous faisons des images et que ne fait pas le cheval qui lui "compare" ce qu'il voit avec les images de sa "banque d'images" . D'où l'intérêt de bien fournir cette "banque d'images" !
avatar
Jean
Admin

Messages : 6532
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vision chez le cheval ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum