Les grattages : Informations & Comment les éviter ? (Dossier pratique du lab. Animaderm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les grattages : Informations & Comment les éviter ? (Dossier pratique du lab. Animaderm)

Message par Jean le Ven 08 Mai 2015, 06:21

Ce que personne ne vous dit sur les grattages d'été ! :

Votre cheval se gratte de plus en plus en saison chaude, ça vous rend dingue. Alors, on parle d'allergie aux insectes, oui, évidemment. Mais pourquoi est-il allergique quand d'autres ne le sont pas ?

L'histoire des allergies est aussi complexe que la théorie de la relativité d'Einstein. Rares sont ceux qui la comprenne vraiment ! Si la Recherche avance, elle aussi, elle ne comprend pas encore tout !
Alors pourquoi ces démangeaisons ? Une chose est par contre très connue : si ça gratte, c'est qu'à l'intérieur, ça ne va pas. La peau est le reflet des désordres internes. Vous êtes les premiers à penser, quand le poil de votre cheval est terne, qu'il y a un souci alimentaire. Et bien quand il se gratte, c'est exactement la même chose. Les facteurs extérieurs (insectes par exemple) ne viennent qu'insister sur le problème. Votre cheval n'a plus les mêmes résistances contre ces agresseurs et devient alors "réactif". Et plus les désordres internes augmentent, plus les grattages sont violents. C'est pour cela que d'une année à l'autre, on dit souvent que la dermite augmente. Mais en fait, ce sont les résistances de votre cheval qui diminuent d'année en année, augmentant l'allergie.
"et donc ?", ...direz-vous.

Comment fait-on pour renforcer ses résistances ?

2 choses primordiales :

1. "Penser" cheval
2. Ne confondez pas "muscle" et "gras"

Aucun produit "miracle" ne peut renforcer les résistances de votre cheval car le schéma de fonctionnement de celles-ci est bien trop complexe pour qu'une pilule ou un produit puisse tout réparer. Il peut aider mais c'est loin d'être suffisant. Ce n'est pas là qu'il faut chercher ! C'est en fait beaucoup plus simple : il faut changer vos habitudes de nourrissage de votre équidé, et ce, toute l'année. Et vous verrez, vous diminuerez d'une année sur l'autre les grattages de manière notable. Petite cerise sur le gâteau : cela vous coutera beaucoup moins cher !

1. "Penser" cheval :

Je suis un cheval dans la nature, je vis au gré des saisons. Je vis, c'est-à-dire que je bouge et je mange en fonction de celle-ci :

S'il fait froid, qu'il y ait de la neige ou de la boue, je fuie ces zones pour trouver de quoi me rassasier et je me colle au sec pour éviter les parasites, très friand de l'humidité. Je bouge beaucoup et mon alimentation est très peu nutritive. La nature est ainsi faite, l'hiver elle dort beaucoup. Moi, je cours après les quelques espèces végétales qui résiste à l'hiver et j'en ferais mon affaire. Du coup, cette période est une grande période de détox pour mon corps ! C'est d'ailleurs la seule et elle va influer sur toutes les autres. (hiver)

Dès que les températures remontent, alléluia ! L'herbe devient verte, est à profusion. Elle est riche et pleine de nutriments. Je me gave en prévision des mauvais jours. Je fais le plein. Je ne bouge presque plus puisque tout est là, sous mon nez. J'adore ce moment. Je l'attends tous les ans ! (printemps)

Et voilà qu'il se met à faire chaud. Je me remets à beaucoup marcher pour marcher de l'eau et de l'herbe un peu moins desséchée. Je fais donc des kilomètres pour manger convenablement (quoique le menu est un peu plus light qu'avant - l'herbe étant beaucoup moins riche car l'essentiel des nutriments a "grillé"), mais aussi pour fuir des zones infestées par les insectes, mes grands ennemis. (été)

Et puis voilà, de nouveau, les températures baissent, enfin ! la pluie revient, l'herbe se remet à pousser et dans beaucoup d'endroit, elle ressemble un peu à la saison printanière. Vite, je me charge car je sais que ça ne va pas durer et que le froid va arriver à grand pas ! je débroussaille les zones autour de moi, sans trop me fatiguer. Par contre, je reste bien au vent, les parasites reviennent avec la pluie. Il faut que je sois le plus sec possible ! (automne)

"Aberrations ! Nos chevaux ne vivent plus comme ça" direz-vous. Nos chevaux sont domestiqués !, ils n'ont pas les mêmes besoins que les chevaux sauvages."

Et bien non. Domestiqués ou sauvages, c'est la même chose (sauf bien sûr pour les chevaux de compétition ou de course qui nécessitent un suivi très spécifique). Leur organisme est programmé comme ça depuis des milliers d'années. Et apparemment, ce n'est pas prêt de changer. Mais il ne tient qu'à vous de vous acharner !

Pour rééquilibrer un organisme, rien de mieux que de s'adapter à ce qu'il demande, sinon, ça finit obligatoirement par coincer à un moment ou à un autre. En suivant les rythmes naturels alimentaires et physiques (de toute façon, votre cheval suit déjà naturellement les rythmes météorologiques), vous revenez à une normalité et surtout vous lui permettez de se nettoyer intérieurement à des moments précis. Vous variez les apports et les styles de nutriments.

Oubliez les régimes, les gavages, les draineurs et les détoxifiants à outrance. Diminuez, modifiez, alternez et surtout variez l'alimentation au rythme des saisons. Concoctez-lui une activité physique "naturelle", c'est-à-dire en suivant ce rythme biologique. Vous mettrez certes quelques temps à des rééquilibrer. Vous aurez aussi beaucoup de difficultés à accepter qu'il perde de l'état en hiver par exemple. Vous n'y arriverez certainement pas parce qu'on vous a appris qu'un individu un peu rond est en bonne santé. Mais en êtes-vous vraiment sur ? Êtes-vous vraiment en forme avec 5 kilos de plus ?

2. Ne confondez pas muscle et gras...

On rêve tous d'avoir un cheval rond. Mais par "rond" qu'entendons-nous vraiment ? Le cheval "rond" que nous nous projetons a la croupe arrondi et l'encolure large. Il a un poitrail large et un dos plat, sans creux.  En fait, notre cheval de rêve est simplement un cheval musclé et surtout pas un cheval gras ! la suralimentation remplira certains creux, mais alourdira surtout le ventre, creusera petit à petit le dos, pèsera sur les membres et les articulations (et les sabot) et causera des désordres organiques aussi importants que les problèmes digestifs, musculaires et cutanés.  Pendant un certain temps, nous serons satisfaits de sa prise de poids visuelle, des creux comblés mais le prix sur le moyen et long terme n’en sera que plus catastrophique et au final on aura un cheval gras, mal dans sa peau et qui aura du mal à se muscler….

Bonne vacances !

$ $ $ $


COMMENT ÉVITER LES GRATTAGES ?

Comment éviter les grattages ?
Posté le : 04 avril 2012

LES GRATTAGES DES ÉQUIDÉS SONT DUS À PLUSIEURS FACTEURS COMME NOTAMMENT LES INSECTES ET LES PARASITES, LES CHAMPIGNONS, L'AUGMENTATION DES TOXINES SANGUINES (DÉSÉQUILIBRE ALIMENTAIRE). EN DEHORS DES DÉSORDRES ALIMENTAIRES, LE POINT COMMUN SUR LEQUEL IL FAUT LUTTER EST L’HUMIDITÉ, CAUSE D’APPARITION DE LA MAJORITÉ DES FACTEURS DE GRATTAGES.

Quelques conseils et geste simples pour diminuer réellement les problèmes :

Lieux de vie

1/ Gardez la litière du box la plus propre possible (curage et désinfection 1 fois par semaine en saison humide) et utilisez des matériaux absorbants

2/ Eloignez les équidés des zones d’eaux stagnantes (remplacez également la baignoire des prairies par des abreuvoirs automatiques ou changez l’eau régulièrement)

3/ Remblayez les flaques de boue à l’entrée des prairies ou aux endroits de piétinements

4/ Gérez les prairies (si possible) en les alternant

Soin de l'équidé

- Tous les mois, nettoyez les zones sensibles avec un antifongique ou antiparasitaire (crinière, queue, tête, membres) à l’éponge ou en douche complète : ceci permettra d’éliminer les parasites ou champignons qui se logent à différentes saisons mais qui peuvent rester toute l’année.

- Utilisez une lotion calmante et assainissante régulièrement pour éviter les grattages (du type Derfen- la lotion doit avoir des propriétés nettoyantes réelles. Un anti grattage seul n’est pas suffisant)

- Après le travail, nettoyez les zones de transpiration avec une éponge et de l’eau (ainsi, vous éviterez les grattages dus à la transpiration ainsi que l’apparition de dermatoses bénignes et invisibles qui provoquent des grattages, étonnamment très similaires à la DERE)

- L’hiver ou en saison pluvieuse, séchez régulièrement les membres et le dessous du ventre. Otez le sable ou la boue. Sur les chevaux à risque, nettoyez régulièrement avec une lotion assainissante.

- Vermifugez votre équidé très régulièrement et plus particulièrement au printemps et en novembre.

Alimentation

Les dermites et dermatoses sont très souvent les manifestations externes d’un déséquilibre interne, tout comme les humains qui ont des boutons après avoir mangé une grosse assiette de charcuterie ! Il y a une vraie différence entre « se nourrir » et « être nourri ». Dans la nature, le cheval s’alimente en fonction de ses besoins. En domestication, il prend ce qu’on lui donne. Il est donc primordial d’adapter l’alimentation à la nature, race, activité de chaque cheval et également en fonction des saisons.

- Renseignez vous auprès de professionnels sur le type et surtout la quantité à donner. Un cheval arabe, originaire de pays aride ne peut pas avoir les mêmes besoins qu’un selle français, originaire de Normandie !

- Une nourriture trop riche en quantité par rapport aux dépenses physique de l'animal entraine un désordre hépatique (assiette de charcuterie !). La réduire légèrement donne souvent des résultats impressionnants !

- Dans un même temps, trop peu de nourriture entraine une faiblesse générale et donc fragilise l’équidé et moins résistant aux attaques extérieures.

- Assurez-vous que votre équidé ait du foin à volonté (varié si possible, éviter le foin mono herbacé) s’il est en box ou 3 fois par jour. Car un cheval mange 18 heures par jour et c’est ce qui lui permet d’assimiler la nourriture (granulés ou autres). Vous pouvez donner 12 litres par jour pour faire grossir un cheval, s’il n’a pas de foin ou peu, il n’en n’assimilera pas la moitié !

- faites contrôler les dents de votre cheval par un vrai dentiste équin. Les carences en minéraux peuvent aussi venir de là.

Extrait de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean
Admin

Messages : 6531
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grattages : Informations & Comment les éviter ? (Dossier pratique du lab. Animaderm)

Message par Jean le Dim 19 Juil 2015, 22:25

Mise à jour et complément d'infos !
avatar
Jean
Admin

Messages : 6531
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum