Aide sur le coefficient de consanguinité ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aide sur le coefficient de consanguinité ...

Message par Jean le Dim 01 Mar 2015, 05:16

Aide sur le coefficient de consanguinité


Que l'on cherche à la valoriser ou au contraire à l'éviter, gérer la consanguinité reste un problème d'élevage qu'il convient de maîtriser.



1) Qu'est-ce que c'est ?

La consanguinité est le résultat de l'accouplement de reproducteurs apparentés. Son utilisation peut avoir les conséquences suivantes :

Favorable, lorsqu'elle permet l'expression de gènes "intéressants" issus de un ou plusieurs ancêtres ;
Défavorable, lorsqu'elle entraîne l'accumulation dans le génotype de gènes indésirables et leur expression. Les premières conséquences visibles se font sentir au niveau des performances de reproduction. Mais, elle entraîne également une diminution de la variabilité génétique, c'est à dire que les animaux ont de plus en plus tendance à se "ressembler" d'un point de vue génétique.


2) Comment gérer la consanguinité ?

Pour gérer efficacement la consanguinité en élevage, il est indispensable de connaître la généalogie des animaux sur plusieurs générations ; sans cela il est impossible de mettre en évidence les apparentements éventuels entre individus.
La base de données SIRE permet maintenant pour plus de 50 races de connaître ces généalogies MAIS certaines races sont gérées depuis peu de temps dans SIRE et ne disposeront peut être pas de ce recul nécessaire.


Listes des Stud-books et registres gérés en France avec année de début de gestion dans la base SIRE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le calcul du coefficient de consanguinité donne la probabilité qu'un individu reçoive, à un locus quelconque, des gènes identiques provenant d'un ancêtre commun à ses 2 parents.

si les parents n'ont aucun ancêtre en commun, le cœfficient de consanguinité de l'individu sera nul.
par contre, si l'étalon et la jument sont déjà apparentés, le cœfficient de consanguinité de l'individu sera plus ou moins important selon le degré d'apparentement de ses parents.



3) Comment utiliser un coefficient de consanguinité ?

Dès lors que le cheval possède au moins 5 générations de renseignées dans sa généalogie, on peut considérer le cœfficient calculé comme un bon indicateur de la consanguinité de l’individu.



Mais, est-il déconseillé d'utiliser un reproducteur consanguin ?

La réponse est NON car le consanguinité n'est pas transmissible, il dépend uniquement de l'apparentement des 2 reproducteurs accouplés.


Exemple 1 :

X l'étalon a un cœfficient de consanguinité =0 et Y la jument avec laquelle il a été accouplé possède également un coefficient de consanguinité =0.
X et Y sont frère et sœur, le cœfficient de consanguinité de leur produit sera élevé du fait de leur apparentement (0,25 ou 25%).


Exemple 2 :

E l'étalon a un cœfficient de consanguinité = 0,08 (8%) et J la jument avec laquelle il a été accouplé possède de son côté un cœfficient de consanguinité =0,06 (6%).
E et J n'ont aucun ancêtre en commun dans leur généalogie, le cœfficient de consanguinité de leur produit sera nul (0%) du fait de leur non apparentement.



Donc avant de conclure sur le choix des reproducteurs à accoupler, il est indispensable de regarder les coefficients de consanguinité des reproducteurs choisis mais également leur pedigree 5 générations.




Un coefficient de consanguinité qui dépasse les 0,06 (6%) peut devenir gênant pour un individu ; cela ne veut pas dire que l'individu sera "mauvais" mais son utilisation commence à représenter des risques surtout si de tels niveaux concernent l'ensemble des reproducteurs régulièrement utilisés. Ces risques sont au niveau d'une population : baisse de la fertilité des reproducteurs, risque d'apparition accrue d'anomalies génétiques, …






Valeurs du coefficient de consanguinité (en %) d'un produit selon le lien de parenté entre ses deux parents

A titre indicatif

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


4) Situation actuelle de la consanguinité dans 2 races étudiées.

Chez le Selle Français

Aujourd'hui, presque 100% des SF sont consanguins mais le taux de consanguinité de la population, établi par A. Ricard & C. Dubois en 2002 reste à un niveau raisonnable 1,4%. De plus l'évolution de la consanguinité s'est accélérée en 1992, mais a ensuite ralenti en1998 en partie à cause de l'introduction des Selle étranger.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chez les Boulonnais

La situation est beaucoup plus préoccupante, puisque l'étude réalisée par E. Verrier montre un niveau de consanguinité moyen des produits nés en 2000 de 5,7%, c'est à dire proche de la consanguinité caractérisant les produits issus de l'union de deux cousins germains (6,25%).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Jean
Admin

Messages : 6532
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum