Le perfect hoof wear (KC Lapierre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le perfect hoof wear (KC Lapierre)

Message par Jean le Sam 30 Jan 2016, 10:17

Sandra m'ayant posé une question dans laquelle il était question du "Perfect hoof wear" dont je ne soupçonnais même pas l'existence je suis allé me renseigner pour me retrouver chez "KC Lapierre" 


Vous trouverez tout ici :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Afin de vous donner une idée du "c'est quoi ?" voici une copie partielle du pdf :


Merci Sandra ... 




De quoi s’agit-il ? 

Le Perfect Hoof Wear System™️ est une méthode qui permet de créer un exosquelette sur mesure du sabot et génère une croissance accélérée et correcte de toutes les structures du pied. Le Perfect Hoof Wear System permet la mise en application des théories de la podologie équine appliquée, et procure les stimuli requis pour obtenir une santé optimum depuis l‘intérieur. Plusieurs critères ont été pris en compte dans le développement du PHWS. 

1. Doit permettre l’application des théories de la podologie équine appliquée 
2. Ne doit pas gêner le véritable fonctionnement du pied 
3. Besoin d’une « aide » pour générer un stimulus correct 
4. Doit permettre une distorsion contrôlée correcte 
5. Ne doit pas permettre le développement d’une infection 
6. La méthode doit être simple, à la portée du plus grand nombre 
7. Doit être économique 

Par chance, la théorie et l’expérience ont pu être mis à profit pour le développement de cette « chaussure sur mesure » d’Energetics™️. Des études ont montré que le « plâtrage », comme la ferrure, peut gêner le bon fonctionnement du pied, ce qui nous mettait mal à l’aise avec les produits alors proposés pour le plâtrage des chevaux. “Sachant que le fer ne fonctionne pas dans le cadre de 5 nos théories sur le fonctionnement, pourquoi “plâtrer” un pied, ce qui réduit même la capacité de distorsion dans deux dimensions (expansion / contraction) ?” Nous ne sommes pas plus à l’aise avec le développement actuel des hipposandales, car aucune ne permet la distorsion contrôlée que nous recherchons. Les hipposandales posent aussi le problème des possibles mauvais ajustements et de la friction, qui peuvent causer des douleurs. Elles sont encore généralement lourdes, pesant plus d’une livre chacune. Notre principal souci avec la "sur-utilisation" des hipposandales par les professionnels est qu’à cause de leur fond rigide, le pied ne reçoit pas les stimuli corrects. Ces dernières années, nous avons reçu appel après appel de clients à qui il avait été dit d’équiper leurs chevaux d’hipposandales, chevaux dont les structures internes des pieds étaient faibles, au nom d’une possibilité de mouvement «naturel » H24-7J/7; mais cela n’a rien fait pour développer un pied plus fort. Cela est dû directement à "l’environnement” qu’une hipposandale crée. Utilisant un matériau aux propriétés différentes de celle d’un plâtre synthétique, posé selon une méthode spécifique mais simple, le PHWS a satisfait toutes nos attentes et demandes, et produit des résultats bien meilleurs que ce que nous espérions. Tellement meilleurs que le Perfect Hoof Wear System™️ peut, selon nous, remplacer la ferrure normale, mais aussi la ferrure corrective/orthopédique, et les systèmes sur base d’hipposandales, ce qui permettra à tous ceux qui veulent aller pieds nus de le faire en ayant moins de soucis – propriétaire comme cheval. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Perfect Hoof Wear System™️ est constitué de plusieurs composants qui, utilisés correctement, produisent une chaussure sur mesure. Cette dernière fait ce qu’un fer, une hipposandale ou un plâtrage ne peut pas faire : elle procure de la protection et de la stabilité, tout en générant le stimulus optimum pour une bonne croissance des structures internes du pied du cheval, dont l’ensemble est désigné en podologie équine appliquée (AEP) par le terme Appareil de l’arche interne (Internal Arch Apparatus™️). Le PHWS fait appel à une méthode déposée (#61/003,423), et à des matériaux de très haute qualité : un tissu à la maille spécifique imprégné avec une résine activée à l’eau, et un bloc de formage en mousse à cellules closes d’une densité spécifique. Cette méthode produit une chaussure sur mesure unique, qui n’a absolument rien à voir avec un plâtrage. Il ne faut en effet pas confondre ou comparer le PHWS avec des matériaux et procédés d’apparence similaire, mais destinés à immobiliser ou “plâtrer”. Les vétérinaires, maréchaux et quelques sociétés spécialisées font la promotion de ces procédés d’immobilisation pour le traitement de problèmes de sabots depuis des décennies. Il existe plusieurs types courants de matériaux utilisés pour le “plâtrage” : la fibre de verre, les composites à base de fibre de verre, les plastiques modelables et même des plaques de métal. Plusieurs de ces produits de plâtrage sont composés d’une bande de tissu et de résine, mais la ressemblance s’arrête là. A la différence des procédés de plâtrage qui utilisent un tissage de fibre de verre ou de composites de fibre de verre, le tissu du PHW ne contient aucune fibre de verre. Nous avons aussi observé que la résine, dans certains de ces procédés de plâtrage, est simplement badigeonnée sur la surface du tissu ou le tissu est seulement trempé rapidement dans un bain de résine. Cette façon de procéder produit une répartition irrégulière de la 6 résine, ce qui réduit l’efficacité du tissu. Le tissage du PHWS est imprégné avec une résine activée à l’eau au moment de sa fabrication. L’imprégnation produit un matériau plus homogène et élimine virtuellement les accumulations localisées lors de la période de prise de la résine, ainsi le tissage demeure plus ouvert, ce qui permet plus de flexibilité et réduit la transpiration sous le tissu. Cela facilite par ailleurs l’application, et la rend plus propre. Le PHWS, bien qu’il se pose de la même façon qu’une bande de plâtrage, n’est absolument pas un plâtre. Considéré comme un non-plâtre, le PHWS n’utilise qu’une quantité minimale d’adhésif et de résine, qui demeure souple pendant et après la prise, tout le temps d’utilisation du PHWS. Le PHWS est conçu pour offrir le rapport distorsion/usure optimum. Si certains plâtres synthétiques peuvent être rendus plus souples en utilisant moins de tissu, la résistance à l’usure est alors souvent sacrifiée, ce qui rend ces procédés bien moins rentables économiquement. En bref, le plâtrage a pour but de rigidifier et d’immobiliser, ce qui n’est pas du tout le cas du Perfect Hoof Wear.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Jean

Breizh eo ma bro...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean
Admin

Messages : 6537
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum