Achat d'un cheval : la visite d'achat ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Achat d'un cheval : la visite d'achat ...

Message par Jean le Ven 04 Aoû 2017, 20:51

"L’achat d’un cheval constitue un acte important sur le plan financier et à « haut risque » sur le plan « état de santé » général. A cet effet, l’acquéreur fait souvent appel à un vétérinaire pour effectuer la visite d’achat afin d'identifier tous les vices apparents et de déceler un maximum de vices cachés, pour, à la fin, être éclairé convenablement dans sa décision.
L’achat d’un cheval constitue un acte important sur le plan financier et à « haut risque » sur le plan « état de santé » général ; à cet effet, l’acquéreur fait souvent appel à un vétérinaire pour effectuer la visite d’achat afin d'identifier tous les vices apparents et de déceler un maximum de vices cachés, pour, à la fin, être éclairé convenablement dans sa décision.

La visite d’achat se déroule en 4 étapes :

un examen général
un examen de l'appareil locomoteur, physique et dynamique
des examens complémentaires, essentiellement radiologiques
la conclusion
Avant de commencer la visite, le vétérinaire informe l'acheteur de ces différentes étapes et du coût des différents examens pour que celui-ci fixe éventuellement ses limites, en rapport avec le prix de vente du cheval.

1. L'examen général :

C'est, d'abord, la vérification de l'identité (signalement, transpondeur) et un examen éloigné qui apportera des informations sur l'état général, la conformation et le comportement.
L'examen rapproché porte sur les organes suivants : cœur, poumons, dos, abdomen, tête (oreilles, yeux, dents, narines), jugulaires, vulve, cicatrices de castration, peau en général. Il ne faut pas, par exemple, passer à côté d'un petit sarcoïde qui risque de grossir et devenir gênant...

2. l'examen de l'appareil locomoteur :

C'est un point essentiel, car l'appareil locomoteur du cheval est le centre des conflits post-visites d'achat. L'examen orthopédique suit une démarche rigoureuse et, pendant cet examen, le praticien concentre toute son attention sur le cheval pour ne pas qu'une réaction défavorable ne lui échappe.
Les 3 étapes de l'examen de l'appareil locomoteur sont les suivantes :
d'abord, l'inspection,
puis, la palpation et la mobilisation passive des membres et du dos,
enfin, l'examen dynamique.
L'inspection, examen visuel, renseignera sur les défauts d'aplomb des membres, les tares et l'aspect du dos, qui pourront déclencher des examens radiologiques et/ou échographiques complémentaires.
La palpation permet de détecter les régions sensibles et douloureuses, ainsi que les sites d'inflammation et apprécier la consistance des déformations observées.
La mobilisation passive des membres et du dos s'effectue ensuite en pratiquant le test de la planche, les flexions des différentes articulations et la palpation-pression du dos.
L'examen dynamique :
Son but est de vérifier la locomotion du cheval dans différentes conditions. Le cheval est examiné au pas en ligne droite, puis en huit de chiffre sur un sol ferme et régulier.
Ensuite, c'est l'examen eu trot en ligne droite sur sol dur. Le trot est poursuivi sur des cercles aux 2 mains, d'abord sur sol dur, puis sur sol mou, complété par le test du surfaix sur chaque sol. Sur le sol mou, on fera une observation au galop.
L'examen se termine par le test des flexions appliqué sur chaque membre.
Il est important de relativiser l'examen fonctionnel qui n'est pas très significatif chez le jeune cheval qui va montrer une bonne tolérance aux problèmes orthopédiques (tissus souples, inflammation réduite), ni chez le cheval adulte au repos où les troubles seront atténués. Par contre, cet examen particulièrement fiable chez le cheval adulte au travail (apparition des problèmes entre 6 et 10 ans) et chez le cheval âgé de plus de 10 ans pour lequel les troubles seront plus difficiles à gérer.

3. Les examens complémentaires :

Dans le cadre de la visite d'achat, l’examen clinique n'apporte pas suffisamment d'informations (jeune cheval) ou demande des informations complémentaires (cheval âgé) pour évaluer l'intégrité fonctionnelle de l'animal, d'où la nécessité d’examens complémentaires, dont le principal est la radiographie.

La radiographie :
Ces examens portent sur les pieds et les articulations des membres, sièges de la plupart des problèmes :
pieds et boulets antérieurs : face et profil
jarrets
genoux
grassets
boulets postérieurs

L’échographie :
L’échographie ou d’autres examens plus sophistiqués, pourront être pratiqués en renfort.

Les analyses de sang :
Elles pourront apporter des informations sur l’état de santé (anémie, infection chronique, myosite…), sur la présence de maladies chroniques (leptospirose, piroplasmose…) et contrôler que le cheval n’a subi de traitement destiné à cacher un problème avant la visite d’achat.

4 . La conclusion :

Les différents examens ont apporté des informations sur l'intégrité fonctionnelle qui seront consignées dans un compte rendu précis et détaillé. Ce compte rendu indiquera si certains examens proposés n'ont pas pu être réalisés.
Le praticien devra faire appel à son expérience pour souligner ou nuancer la gravité des anomalies observées. Ainsi, on estime que 70% des chevaux présentent des images radiographiques anormales.
La visite d’achat apportera des informations qui aideront l’éventuel acquéreur dans sa décision finale de réaliser ou non la transaction."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Jean

Breizh eo ma bro...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean
Admin

Messages : 6570
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 66

http://amicalementfrison.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum