Fiche Ethologie - La dominance [Cheval Mag]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche Ethologie - La dominance [Cheval Mag]

Message par gebouye le Mar 29 Nov 2016, 08:24

Cheval Mag n°280 - Mars 1995 :

La dominance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans un groupe de chevaux, la qualité de dominant offre un statut privilégié à celui qui la possède. En particulier parce qu'elle donne une priorité d'accès à tout ce qui est rare et convoité ; comme l'eau, la nourriture, l'espace, ou les juments en œstrus. Au quotidien, la souveraineté d'un cheval sur un autre s'exprime donc à travers la plupart des activités ; l'ordre hiérarchique étant toujours parfaitement respecté par chacun des membres du groupe. D'autant plus que dominés et dominants ne se côtoient que par la force des choses. Des sous-groupes se créent au sein d'un harem et se forment en grande partie en fonction de la qualité hiérarchique des uns et des autres : les subordonnés avec les subordonnés, les dominants avec les dominants ... C'est donc la proximité de position hiérarchique qui détermine le choix des compagnons, y compris chez les poulains.

La répartition des droits et des devoirs, en relation avec le statut hiérarchique de chacun, a donné naissance à des codes de comportements très précis, notamment en cas d'agression extérieure. Quand un conflit survient avec les membres d'un autre groupe de chevaux, par exemple, l'étalon se comporte un peu comme un chef de guerre ... Il envoie d'abord les mâles de son groupe, pour faire face au danger. Ceux-ci sont délégués par ordre hiérarchique, en partant du plus bas de l'échelle jusqu'au plus haut, l'étalon n'intervenant qu'en dernier lieu, si nécessaire. Les juments, quant à elles, restent généralement en dehors du conflit.

En captivité, la souveraineté d'un cheval sur un autre n'est pas toujours facile à identifier ; les statuts hiérarchiques étant généralement bien définis, les contestations sont rares, et les agressions minimes. Pour détecter les rapports de dominance chez les chevaux domestiques, les scientifiques utilisent donc l'expérience de l'alimentation par paire. En plaçant deux chevaux face à un seau d'avoine, on devine la position de chacun : c'est celui qui passe le plus de temps à manger qui domine l'autre ... Car l'alimentation est toujours la première source du rapport de force existant entre les membres d'une même espèce.

NB : image prise sur le net.

_________________
Géraldine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
gebouye
Admin

Messages : 5225
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum